Seifegässel

De passage à Strasbourg, je me suis rendu dans la vraie Rue du Savon, une rue qui a pris une grande place dans ma vie depuis un petit moment maintenant.

DSC08268

J’emprunte donc la Grand Rue de Strasbourg à la recherche de la petite Rue du Savon, et je ne peux m’empêcher d’y voir un parallèle entre cette grande rue piétonne et le chemin de vie que je suis chaque jour.

Ainsi entre deux commerces, j’aperçois une petite ouverture, on pourrait passer devant sans même la remarquer, si étroite que l’on pourrait presque toucher les deux murs de chaque coté en écartant les bras.

Je bifurque donc comme je l’ai fait il y a deux ans en décidant de me lancer dans cette aventure, comme on prend un chemin de traverse, un peu par hasard, sans trop savoir où cela va nous mener.

Suivre un nouveau chemin, sortir des sentiers battus, se laisser porter par son inspiration, n’est-ce pas là une forme de lâcher prise, parfois ces raccourcis de la vie nous mènent dans des impasses, d’autres fois, ils s’ouvrent sur de merveilleux endroits.

Où va me mener cette Rue du Savon ? Seul l’avenir nous le dira, en attendant, je vous souhaite à tous de réussir dans vos différents projets et que tous les chemins de traverse que vous emprunterez vous remplissent de joie.

DSC08263

Cette rue doit son nom à la présence, à la fin du 16ème siècle, dans l’immeuble du numéro 3, de deux importants fabricants de savon : Nicolas de Frankenheim et Valentin Durninger. Voila pour la petite histoire…

Publicités